Prochaine rencontre mardi 3 novembre 2020

Compte-rendu des activités 2019-2020 (avant confinement)

Objet de la séance du 3 mars (en suspension): discussion de F. Guattari, Les trois écologies, 1989 (présentation CF)

Décisions de la séance du 21 janvier
= planification des travaux pendant le S2 :
1. engagement de l’ecsé dans le mouvement social contre la réforme des retraites : à la suite de l’appel du 7 janvier, discussion les 4 et 11 février d’un nouvel appel intitulé « Abolir la dictature constitutionnelle » (rendu public le 15 mars sur le site de l’ecsé sur Mediapart)
2. les 3 et 17 mars, discussion de F. Guattari, Les trois écologies, 1989 (présentation CF)
3. les 31 mars et 7 avril, discussion de Maria Mies & Vandana Shiva, Ecofeminism, 2014 (présentation SH)

point en suspension:
a. suite et fin de la discussion de l’ouvrage d’Isabelle Delannoy sur L’économie symbiotique: Régénérer la planète, l’économie et la société (présenté par Stéphane Clerjaud le 19 nov.)
b. préparation de l’événement-rencontre du 28 avril

Le séminaire autonome de l’Ecsé poursuit ses travaux depuis septembre 2019 et traitera de manière transdisciplinaire le thème de la nature appréhendé sous l’angle de la crise écologique.

Au S2 (2020), les séances ont repris le mardi de 17 à 19h tous les 15 jours à partir du mardi 7 janvier: le 7 janv., le 21 janv., le 4 fév., le 11 fév., le 3 mars, le 17 mars, le 31 mars, le 7 avril, le 28 avril, etc.

Au S1 (2019), les séances ont eu lieu le mardi de 17 à 19h tous les 15 jours depuis le mardi 17 sept. : le 1 oct., le 15 oct., le 5 nov., le 19 nov., le 3 déc. et le 17 déc.

Lieu : Portique (quatrième étage, côté rue), campus de l’université de Strasbourg, salle 409, faculté de lettres, rue Descartes. Voir le plan ici : http://mob.u-strasbg.fr/geoloc/index.html?permalinkId=71

Modalité : il existe désormais un listing pour les participants effectifs ;
chacun est libre d’inviter les personnes susceptibles d’être intéressées. De même, chacun réfléchit aux thèmes d’interventions possibles qui seront discutés le 17 sept. tout comme les modalités du séminaire.
Concernant la modalité, il a été pour l’instant envisagé de lancer la discussion par de courtes interventions (15-20 mn), dont la fonction est de problématiser, et non pas de prendre position en tant qu’intervenant spécialisé. S’il y a un texte rédigé par l’un d’entre nous, il pourrait être présenté par un répondant.

Le séminaire autonome pourrait devenir un volant de l’université volante